Grêve des blogs

Publié le par Guillaum

Chère Valérie Pécresse,

Je sais que vous lisez régulièrement ce blog, c'est peut-être vous qui avez tapé comme mot-clé "photo blague sur le ping-pong" ou "blague à deux balles" . Vous l'avez peut-être lu dans les journaux : les facs sont en grêves contre votre loi. Etant étudiant et également opposé à votre réforme, je me vois dans l'obligation de mettre mon blog en grêve.
Pour vous éviter ce désagrément, il vous suffit de la retirer.
Je rajoute un petit teaser de mauvaise qualité qui accélèrera peut-être votre décision, en effet pour en savoir plus il faudra attendre la fin de ma grêve.

pub1.JPG



A bientôt je l'espère,

                                                                                                                                 
Guillaum



PS : Si vous composez des fichiers midi ça m'intéresse :D

Publié dans en général

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guillaum 24/11/2007 14:50

Jez'> en gros les fichiers midi sont des fichier de musique beaucoup plus légers que les mp3 mais de beaucoup plus mauvaise qualité

Martine 24/11/2007 12:08

attention Guillaum, j'ai reçu des messages faisant pression sur moi pour manifester mon mécontentement en tant que visiteuse assidue !on cherche à nous monter les uns contre les autres !!mais cela ne marchera pas ( pour une fois ?) !nous sommes tous et toutes avec toi !ps : pour la devinette, le prénom suffit, mets le à la place des pointillés et tu auras le thème .. ;-)

jez' 22/11/2007 08:34

Les fichiers midi, je sais pas ce que c'est. Par contre dans La Redoute tu as les sloggis midi. Ou maxi. Enfin c'est comme tu veux.

yoghill 21/11/2007 22:54

oui d'abord : pas de blog, pas de fichiers midi, hein, non mais!

Valoche 21/11/2007 17:01

Cher GuillaumeJ'ai bien pris en compte ta revendication somme toute bien légitime, mais c'est pas ma faute, c'est Nicolas qui m'a obligé. Alors hein, tu vois, d'abord ! mais steuplé, arrête pas ton blog, hein, OK ? Vazy, tope là ! Bisous, Valérie Pécresse