Bilan cinématographie 2010 (dernière partie)

Publié le par Guillaum

« Alors Sandra, prête pour la dernière partie de notre remise de prix ?

- Plus que jamais ! Ah ah ah !

- Je me rends soudain compte que nous avons fait la même introduction au début de la deuxième partie de l'émission...

- Hé oui Todd, et cela parce que nous sommes mauvais, comme les films dont nous allons parler à présent !

- Nous allons donc commencer par le prix du « Grands (ou bons) cinéastes ayant besoin d’une cure de repos » qui est attribué a...

- Tim Burton pour Alice au Pays des Merveilles !

- On sentait déjà dans son précédent film Sweeney Todd qu'il n'allait pas fort mais là c'est encore pire.

- J'ai encore dans la tête cette horrible chanson qui disait « I feeeeeel you Jooohaaannaaa ».... Cette fois il n'y a pas de chanson mais c'est tout aussi laid et les effets numériques désastreux compensent tout à fait ce manque.

- Allez passons au prix suivant : « Grands (ou bons) acteur ayant besoin d’une cure de repos » :

 

ceremonie3.png

-Oh ! Et bien c'est un carton plein car le vainqueur est Johnny Depp dans Alice au pays des merveilles !

- Il faudra lui dire que changer de chapeau ne suffit pas à être original... Il ne nous reste plus que trois récompenses à décerner.

- Enchainons avec le Prix « Fête du cinéma » du film dont on sait qu'il est nul mais qu'on va voir parce que c'est le seul qui reste que personne n'a encore vu : et le gagnant est le Plan B (Alan Poul) une comédie avec Jennifer Lopezqui réussi a être à la fois plus niais que le mièvre « Coup de foudre à Manhattan » et plus grotesque que le désolant « Sa mère ou moi! »...

- Mais dîtes moi Sandra vous m'avez l'air d'une spécialiste !

- Et oui j'ai écrit un mémoire sur la filmographie de Jennifer Lopez.

- Impressionnant !

- Moui mais parlons plutôt du plus mauvais film de l'année s'il vous plaît !

- Et bien il s'agit de 600 kilos d'or pur d'Eric Besnard mais je ne préfère pas parler de ce film, je préfère l'oublier pour toujours.

- OK OK, je vous comprends. Pour finir nous allons décerner un prix spécial, celui du pire spectateur de 2010.

- Et il est attribué à... la dame qui a commencé par se curer les ongles puis s'est gratté les pieds puis qui s'est rongé les ongles pendant L'illusioniste de Sylvain Chomet.

- Pour une fois que le pire spectateur de l'année ne gagne pas grâce à son rire... C'était vraiment une technique innovante. Bravo à elle !

- Et c'est sur ces belles paroles que nous rendons l'antenne, à l'année prochaine

- Au revoir à tous. »

Publié dans en général

Commenter cet article

Guillaum 19/01/2011 19:35



Luria> tiens je me rends compte que j'ai oublié un mot dans ma réponse (ne jamais reformuler une phrase et pas la relire. Je voulais dire "c'est pas mal se percer les boutons". Pour Somewhere,
en fait je me suis moins emmerdé que pour Marie-Antoinette (j'avais trouvé la dernière partie soporifique). Là c'était plutôt un ennui agréable donc c'était plutôt une bonne surprise.


J'ai pas vu Gerry mais il est aussi sur ma liste des films à ne pas voir comme tous ceux de Gus Van Sant depuis Elephant (que je hais plus que tout).


Et pour West Side Story, je connais que la séquence qui fait "gnagnagnagna in America" et je n'ai pas eu envie de pousser plus loin.



luria 19/01/2011 15:00



(par contre j'adore west side story, 'tain maria quoi, allthemostbioutifoulsoundoftheworldinasingleworld meeeeuuuuuriiiiaaaaaaa:)



luria 19/01/2011 14:57



Oui alors non Somewhere je l'ai adoubé chevalier de l'ordre des navets. Ca m'a fortement rappelé gerry de gus van saint et ce n'est pas un compliment. Donc je le conspue de la critique aussi.
Gniark.



Martine 19/01/2011 07:54



ça balance pour mon grand plaisir !
un petit bijou que cet article ! même si je ne suis pas d'accord avec le jury ! :-)



Guillaum 17/01/2011 22:21



Luria> Hum c'est pas se percer les boutons non plus. Ah et moi aussi j'ai commencé par Somewhere ! C'est un peu toujours la même chose avec Sofia Coppola mais je ne comprends pas trop les
réactions très violentes de la plupart des critiques.


 


Lauranne> Ahah de rien c'est avec plaisir, et puis je note West Side Story sur ma liste des films à ne pas voir.