La valeur n'attend pas... 6

Publié le par Guillaum

Voilà donc l'épilogue de cette enquête, merci à vous d'avoir participé à la résolution de ce crime. Le coupable a prétendu qu'il l'avait tué car la guerre l'avait rendu fou... Un peu facile comme excuse... A mon avis il était jaloux de la victime qui était mon invalide (il n'avait plus qu'un poumon et était sourd mais cmparé à un bras, un oeil et une jambe en moins...).

Publié dans "oeuvres" de Guillaum

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article