Où l'on parle de jeux vidéo parce qu'on est trop des geeks

Publié le par Guillaum

 

Il y a quelques jours (semaines ?), est sorti le jeu vidéo Skyrim, j'en ai pas mal entendu parler mais comme je n'y ai pas joué, je n'ai rien à en dire. Par contre, j'avais joué au volet précédent de cette série : Oblivion. Il s'agit de jeux d'aventures (jeux de rôles ?) dans un univers type "Seigneur des anneaux" : l'environnement est relativement réaliste avec des elfes, de la magie et des léopards en costumes... C'était le premier jeu de ce genre auquel je jouais et il m'a pas mal marqué.


Tour d'abord, il faut savoir que je suis assez trouillard, je classe donc les jeux vidéos en deux catégories : les jeux qui ne font pas peur (vous savez comme ceux de Nintendo avec des nuages souriants) et les jeux qui font peur (j'ai été traumatisé par le jeu Alone in the Dark dans mon enfance). Vu l'ambiance austère du jeu et le grand nombre de mines désaffectées, de forts à l'abandon et de tombeaux hantés qui parsèment le pays j'avais classé Oblivion dans la seconde catégorie.


alone-in-the-dark-1992-pc-001.jpg

Alone in the dark : cette pauvre femme ne le sait pas encore mais si elle ne déplace pas les meubles de ce grenier, un zombie va sortir d'une trappe du sol et un monstre volant va exploser la fenêtre pour la dévorer.

 

Comme j'étais persuadé que tout le jeu était rempli d'horribles monstres ayant pour seul but est de surgir en hurlant des coins sombres, j'ai passé des heures à avancer à deux à l'heure dans des couloirs obscurs en me retournant constamment pour ne pas être surpris par je ne sais quel créature maléfique... ce qui n'est jamais arrivé.

Jamais.


Une chose important à savoir sur Oblivion c'est qu'on est pas obligé de suivre l'histoire principale du jeu : j'ai donc préféré visiter toutes les villes du jeu pour parler à tous les personnages au lieu d'aider le prétendant au trône à accéder au pouvoir et à fermer des portes des enfers qui me semblaient particulièrement effrayantes.


obliv1.jpg

 

J'ai donc parcouru de long en large le monde du jeu sans jamais sursauter à cause de terrifiants monstres en embuscade puisqu'il n'y en avait pas. Et ce pauvre paysan a sûrement du finir mâchouillé par des démons par ma faute...

 

Autre point intéressant : comme dans de nombreux jeux, on a besoin d'argent pour acheter nourriture et équipements. Mais comment gagne-t-on sa vie dans celui-là ? Le héros est censé être une sorte d'aventurier mais la chasse aux trésors ne rapporte pas des masses : vous devez piller des tas de tombes pour trouver deux ou trois pauvres diamants qui se revendent quelques piécettes... Le cours des pierres et métaux précieux est vraiment bas à Cyrodill, là-bas on ne risque pas de voir de publicité qui vous conseille d'envoyer vos bijoux en or par la poste contre du cash.

Cependant... Dans mon cas, j'avais trouvé une autre activité : j'étais receleur d'armures récupérées sur des cadavres de brigands. Pour rajouter au côté malhonnête de la profession de dépouilleur de cadavres, j'avais trouvé un commerçant plein aux as et j'avais eu la bonne idée de l'ensorceler pour qu'il me rachète plus cher mes marchandises à chaque fois que je faisais mon sale petit négoce.


obliv2.jpg

Si vous n'arrivez pas à vous faire des amis, utilisez donc la magie !

 

Comme je n'ai jamais suivi la véritable histoire, je n'ai jamais fini ce jeu (c'est un peu comme si je ne l'avais jamais commencé en fait). Au bout d'un moment j'ai fini par me lasser de tous les morts qui parsèment Oblivion, notamment après un incident concernant un type qui voulait me montrer le chemin dans une crypte quelconque et qui a fini écrasé comme une crêpe par un piège dans mur environ 30 secondes après notre rencontre...

Une prochaine fois je vous parlerai de tous les jeux que je n'ai pas fini alors qu'il ne me restait uniquement une étape à franchir avant la fin.

Publié dans en général

Commenter cet article

Guillaum 29/11/2011 21:24


Luria> je suis content d'apprendre que je ne suis pas le seul à ne pas finir les jeux ! Je ne suis pas sûr de me mettre à jouer à Skyrim il a l'air un peu trop consommateur de temps. Suivant
tes recommendations j'avais joué à Dragon Age et lui m'avait beaucoup plu grâce à ces personnages et à son scénario plus cadré !


 


Martine> Donc on peut s'intéresser l'article sans connaitre le sujet ! Mon objectif est atteint !

Martine du JdV 26/11/2011 09:01


humour et dérision !! un régal !
bon week end

luria 26/11/2011 01:20


Je n'aime pas finir les jeux. Nombreux sont ceux que j'ai arrêté avant le boss de fin... pour ne pas le finir sans doute, éviter la déception... Oblivion je l'ai maintes fois commencé mais, comme
toi, je ne l'ai jamais fini, je crois que je n'ai même pas fermé la première porte. De balades en balades, j'ai fini par me lasser d'arpenter Cyrodill seule.


Skyrim. Skyrim est beau, attachant, tant par la quête principale que les quêtes annexes. Pour l'instant je gère plutôt bien les deux en parallèle même si là encore il est facile de se disperser.
Mais... je ne sais pas, peut être la présence régulière de dragons, qui te rappelle à la quête principale, bien plus fortement que Oblivion. Et... de part certaines rencontres on se sent moins
seul dans ce jeu. Bref je conseille.